Rechercher

La bourse ou la vie ?

Le prix des denrées alimentaires ne cesse de grimper. Certains économistes prévoient que le prix des matières premières alimentaires va doubler d’ici à 2030….

Les matières premières alimentaires sont aujourd’hui devenues un produit financier à part entière, bien plus rentables que les actions classiques.

En prenant l’exemple d’un fonds de pension qui aurait pris position en début d’année sur le blé, ce dernier aurait empoché plus de 60% de bénéfice en moins d’un an…,

A ce jour, il n’existe pas de placement financier plus rentable que les matières premières.

L’histoire se répète sur l’ensemble des matières premières alimentaires : café ( +90 %), maïs, colza, sucre, cacao, etc….

Ces « spéculateurs professionnels » jouent  avec des matières alimentaires censées nourrir notre planète et aujourd’hui 1 milliard d’hommes et de femmes ne mangent pas à leur faim.

L’arrivée des bio carburants participe également à cette crise. Au lieu de remplir nos assiettes, les champs céréaliers servent maintenant à remplir nos réservoirs de voiture, participant activement à l’envolée du cours des céréales.

Cette flambée des prix a déjà provoqué de nombreuses émeutes de la faim dans les pays d’Afrique et d’Amérique du Sud qui n’ont plus les moyens de se nourrir.

Surveillant de près notre matière première, le café, nous voyons que cet agro-business qui est aux seules mains de quelques multinationales toutes puissantes, est aujourd’hui totalement déconnecté du principe de l’offre et de la demande.

Cet excellent reportage de Pièces à conviction sur France 3, nous montre les rouages d’un système qui  est au cœur de la crise alimentaire mondiale.

http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/

Pour plus d’actualités, suivez nous sur nos réseaux sociaux :

L’équipe des Cafés Pfaff