Rechercher
Robusta vs Arabica

Robusta vs Arabica

Dans le monde du café, il existe de nombreuses variétés botaniques dont deux plus répandues : l’arabica et le robusta. Ces variétés ont quelques points communs mais surtout de grandes différences, découvrez lesquelles.

Leur zone géographique de culture

Si les arbustes dont proviennent l’arabica et le robusta sont issus d’Afrique à l’origine (Ethiopie pour le Coffea Arabica et Congo pour le Coffea Canephora), tous deux n’évoluent pas dans les mêmes environnements. Le robusta est, comme son nom l’indique, une plante robuste. Elle résiste à toutes les maladies et insectes, et peut se développer pratiquement partout. L’arabica quant à lui est plus exigeant et nécessite impérativement une altitude de 800m minimum. Pour un développement optimal, l’arabica préfère les zones au climat doux, légèrement humides et surtout ombragées. De son côté, le robusta ne craint ni la chaleur ni le Soleil.

Vous l’aurez compris l’arabica est bien plus compliqué à produire de par les exigences environnementales qu’il suscite. Mais pour autant il reste la variété de café la plus produite dans le monde avec près de ⅔ des productions de cafés. Le robusta représente la presque totalité du tiers restant.

Des différences de goûts

Côté tasse, cette différence de production provoque quelques écarts de saveurs et de goûts. Le robusta sera ainsi caractérisé par un profil corsé avec une légère amertume. Tandis que l’arabica sera lui moins intense et développera un profil aromatique plus complexe, fruité et floral. Le taux de caféine présent dans les deux variétés de café n’est également pas le même. Il varie du simple au double. On retrouve en général environ 3% de caféine dans le robusta contre 1,2 à 1,5% dans l’arabica.

Café Arabica vs Robusta

Des différences de production

L’environnement dans lequel est produit l’arabica étant plus complexe. Sa production est moins simple que celle de son homologue. Sur les parcelles de production d’arabica, l’entretien est plus difficile, plus onéreux. Il faut veiller à conserver les bonnes conditions climatiques, la fertilité des sols. Et également de plus en plus à préserver les espèces endémiques et la biodiversité présente sur la production. C’est donc tout naturellement que l’arabica se verra crédité d’un tarif supérieur à celui du robusta, dont la production est moins difficile et moins coûteuse.

L’arabica, star du café

L’arabica fait donc office de café plus “noble”, plus développé et complexe. Les cafés qualifiés de “meilleurs du monde” sont des arabicas. Les cafés de spécialité, les mieux notés selon la SCA sont également la plupart du temps des arabicas. Pour autant, tout reste affaire de goût et vous pourrez parfois préférer certains robustas pour leur puissance et moins apprécier certains arabicas et leur côté floral et fruité. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, à vous de trouver l’idéal pour votre palais.

Arabica

Le robusta à ne pas sous-estimer

Si son profil est moins développé, moins complexe, et qualifié de moins “noble”, le robusta reste une valeur sûre dans le monde du café. Son utilisation peut s’avérer très utile lorsque l’on fait du robusta le pilier d’un assemblage. Vous pouvez ainsi le mixer avec un autre café de variété arabica. Le mélange des deux variétés donne des résultats parfois très surprenants. En alliant des arômes complexes et fruités avec une tenue sauvage et puissante.

Pour plus d’actualités, suivez nous sur nos réseaux sociaux :

L’équipe des Cafés Pfaff